REPRODUCTION DE LA MÉSANGE BLEUE EN NICHOIR

L’an passé, un amoureux de la nature décide d’installer un nichoir contre le mur de la maison, juste au-dessus d’une magnifique glycine. Ce nichoir destiné aux mésanges bleues est équipé d’une caméra infrarouge située au plafond.
> > > > > > > 
A partir de ce jour, l’attente commence.

A fin décembre, une petite mésange bleue vient régulièrement dormir dans le nichoir.

L’oiseau y retourne chaque nuit jusqu’à la mi-février.

Le nid devient sale et après une courte absence, mise à profit par le maitre des lieux pour bien nettoyer la place, la mésange commence la construction du nid dès la première semaine de mars.

      

Quelques brins de mousse sont visibles au fond du nichoir.

A fin mars, le nid semble terminé. La mésange y dort toutes les nuits.

Une semaine plus tard, le 6 avril, les premiers œufs apparaissent.

 La coupe devient plus ronde et une belle plume blanche vient s’ajouter à l’édifice.

    

A la mi-avril, le 15, on peut découvrir 11 œufs blanc bleuâtres. La coupe est à présent bien formée avec des bords épais.                     

Dix jours passent. Le 25 avril, les premiers nés font leur apparition !Ils sont dépourvus de plumes et leur peau est rosâtre.

 

          

Les deux adultes se démènent sans cesse. Ils ont neuf becs ouverts à remplir ! L’organisation est très au point : ils entrent pour donner la becquée, et récupèrent un sac fécal avant de sortir.

      

Dehors,  les adultes vont et viennent continuellement, portant de la nourriture à chaque voyage. Ils entrent avec la chenille et ressortent avec le sac fécal, c’est réglé comme du papier à musique !

 

Ils n’ont pas de temps à perdre.

  

A l’aide d’un bref coup d’ailes, le petit est à présent à l’entrée et met la tête à l’extérieur…

 

Wow ! Que la nature est belle dans ce jardin !